Comment optimiser votre contenu pour le référencement ?

optimiser contenu referencement

Optimiser votre contenu pour le référencement a en fait deux finalités distinctes et pourtant complémentaires. Si le premier objectif est d’améliorer vos positions dans les résultats des moteurs de recherche, le second est de proposer une meilleure expérience utilisateur à vos lecteurs. Et l’un ne va pas sans l’autre ! C’est pourquoi vous découvrirez dans cet article comment optimiser votre contenu au SEO mais aussi comment améliorer votre technique de rédaction web.

Optimiser votre contenu pour le référencement : les règles élémentaires

Afin de rédiger pour le web de façon à optimiser votre SEO, il est indispensable de suivre quelques règles élémentaires qui peuvent être synthétisées en trois points :

  • 1 page = 1 thème
  • Longueur des textes adaptée à la lecture sur écran
  • Structuration du contenu

Ces trois points sont essentiels si vous souhaitez optimiser votre contenu au référencement. Il vous faut les garder à l’esprit tout au long de votre travail de rédaction ou de reprise de votre contenu. Voyons maintenant dans le détail ce qui se cache derrière ces trois règles.

1 page = 1 thème

C’est probablement la principale règle du SEO : 1 page = 1 thème. Ceci implique donc qu’une page ne doit pas traiter de 2 thèmes. Une page doit adresser un thème précis et seulement celui-ci. Si vous souhaitez traiter d’un second thème, qu’il soit proche ou pas, faites une seconde page ! Ainsi, avant même de débuter la rédaction de votre page, choisissez précisément son thème et son mot(s)-clé(s).

Mais de la même manière, 1 thème ne doit pas être traité par 2 pages ! Pourquoi ? Parce que votre objectif est d’optimiser 1 page à un mot(s)-clé(s) et afin de réussir il vous faudra notamment créer des backlinks optimisés vers une page, elle aussi optimisée. Si vous avez plus d’une page sur le même thème alors vous diluerez votre travail d’optimisation off-page !

Longueur des textes

Comme souvent avec Google, les règles ne sont pas précises mais contextuelles. Entendez par là que Google ne communique pas clairement sur la longueur idéale des textes d’une page web. Néanmoins, en tant que référenceurs et avec notre expérience, nous avons pu observer que :

  • 300 mots est souvent le minimum requis pour qu’une page soit référencée sur Google.
  • 500 mots permettent à cette même page de mieux se positionner dans les résultats de recherche.
  • 900 mots et plus est la longueur recommandée si l’on souhaite totalement optimiser une page au SEO et lui donner la possibilité d’atteindre les premières positions.

Structuration du contenu

Structurer votre contenu a deux implications : optimiser votre SEO mais aussi améliorer l’expérience utilisateur qui, au final, servira également votre objectif premier. Il vous faut donc découper votre texte en paragraphes et placer votre mot-clé dans au moins l’un des titres de vos paragraphes. Ces titres de paragraphes seront des balises H2, H3, H4 … Veillez à ce que les paragraphes ne soient pas trop longs sinon la lecture deviendra laborieuse et le lecteur quittera votre site. Pensez à créer un chapeau où se trouvera là aussi votre mot-clé.

Eléments additionnels afin d’optimiser votre contenu au référencement

Le respect des trois règles élémentaires d’optimisation SEO de votre contenu boostera efficacement votre positionnement. Mais pour atteindre la première page des résultats de recherche de Google, il vous faudra pousser plus loin votre travail d’optimisation SEO.

Balises alt et titres d’images

Une fois vos textes optimisés, il s’agit de mener le même travail pour les images sur votre page. A ce titre, sachez que les moteurs de recherche ne peuvent pas « voir ». Il vous faut donc leur indiquer ce que sont vos images. Pour ce faire, nous allons optimiser deux choses :

  • Titre de vos images
  • Balises alt de vos images

Si le mot clé de votre page est, par exemple, « garagiste peugeot nancy » alors nommez vos images garagiste-peugeot-nancy-1.jpg, garagiste-peugeot-nancy-2.jpg etc. N’utilisez pas d’espaces, ni d’underscores (tiret du 8) dans le titre de vos images mais des tiret normaux (du 6) à la place. N’utilisez aucun caractère spécial ni accentuation.

Une fois vos titres d’images optimisés, vous les téléchargerez sur le serveur de votre site web. Là, il vous sera proposé de remplir la balise « alt » (pour « alternative text »). Cette balise sert à indiquer textuellement aux moteurs de recherche à quoi correspond votre image. Dans le cas de notre exemple, remplissez « garagiste peugeot nancy » dans le champ alt de votre image.

Maillage interne et ancres optimisées

Google va attribuer un score de popularité à votre page selon de nombreux critères dont les liens qui pointent vers elle. Ces liens seront mesurés quantitativement mais aussi qualitativement et ce, qu’il s’agisse de SEO on-page ou off-page. Il vous faut donc créer des liens vers votre page, sur votre site et sur d’autres sites. Ces derniers devront être de la même langue que le votre et sur la même thématique que celui-ci.

Ces liens devront avoir des ancres optimisées. Ce que l’on appelle une ancre, c’est le texte sur lequel se trouve le lien. Ainsi, toujours dans le cas de notre exemple, l’ancre optimisée de votre lien devra être « garagiste peugeot nancy ». C’est sur ce texte que devront cliquer les internautes si vous souhaitez obtenir une optimisation maximale du référencement de votre contenu.

Attention à la sur-optimisation !

Last but not least comme diraient nos amis anglo-saxons, veillez à ne pas sur-optimiser votre contenu. En effet, si vous devez employer votre mot-clé dans vos titres et sous-titres, le corps du texte, les titres et balises alt de vos images etc. Il vous faut accorder une attention toute particulière à éviter la sur-optimisation, c’est à dire une densité de mot-clé trop importante.

Ce critère a été ajouté à l’algorithme Google à l’été 2018, c’est ce qu’on appelle la mise à jour « Google Medic » qui a pénalisé de nombreux sites sur-optimisés, notamment dans le domaine médical. Maintenez une densité entre 1 et 3% afin de ne pas tomber sous le joug de cette pénalité et tout devrait bien se passer. Si vous soyez que vous êtes au-delà, alors reprenez vos textes et utilisez des expressions parallèles ou synonymes. C’est d’ailleurs une pratique encouragée qui vous permettra de vous positionner sur un champ lexical plus large que celui de votre mot-clé précis.