Donner de la visibilité à votre site web demande du temps et de l’expertise, surtout quand il s’agit de se positionner sur des mots clés concurrentiels. Mais il existe quelques principes de base, simples et efficaces, qui vous permettront d’optimiser rapidement le référencement naturel de votre site. Car, si Google utilise des algorithmes complexes ainsi que de nombreux filtres, la compagnie de Mountain View fixe pourtant des règles claires qu’il suffit de suivre pour commencer à apparaître dans ses résultats de recherche.

1. Choisissez vos mots clés

Si vous êtes le propriétaire d’un site web, vous êtes également un utilisateur d’Internet qui fait parfois des recherches pour trouver un horaire de film ou un plombier. Ainsi, vous comprendrez aisément qu’il est inutile à un plombier de se positionner sur la recherche « boulanger », par exemple, puisque c’est « plombier » que vous taperez pour rechercher ses services.

Pour votre site web, il en va de même. Vous devez donc trouver les mots clés que vos prospects recherchent afin d’optimiser votre site avec ceux-ci. Mais comment faire ?

Une astuce gratuite pour trouver des mots clés

Commencez par lister ceux qui vous viennent spontanément à l’esprit. Puis entrez les dans Google et descendez en bas de page. Vous y trouverez une liste de recherches associées qui sont le plus fréquemment entrées par les internautes.

mots cles seo plombier

Ces recherches associées composées de plusieurs mots sont ce qu’on appelle la « longue traine » (long tail en anglais). Il vous sera plus facile de vous positionner sur ces mots clés que sur le mot clé principal qui est beaucoup plus concurrentiel.

Outil gratuit de Google pour rechercher des mots clés

Si vous souhaitez pousser plus loin votre recherche de mots clés, vous pouvez ensuite utiliser l’outil de planification des mots clés de Google. Cet outil, qui est l’une des fonctionnalités de Google Ads (anciennement Google Adwords), vous permettra de trouver de nouveaux mots clés. Vous y trouverez des estimations de volumes de recherche ainsi que le niveau de compétitivité.

Enfin, si vous voulez affiner encore votre travail sur les mots clés, vous pouvez vous orienter vers des outils professionnels comme SEMrush, Ahrefs ou Majestic, pour ne citer qu’eux.

Bien entendu, à ce stade vous pouvez également vous adresser à un professionnel du référencement comme Meri Digital.

2. Optimisez les titres et descriptions de toutes vos pages

Maintenant que vous connaissez les bons mots clés pour positionner votre site web, commençons par optimiser ce que l’on appelle les balises « meta ». Il en existe plusieurs mais les plus importantes sont celle liée au titre – meta title – et celle liée à la description – meta description.

Ces balises meta title et description sont celles qui correspondent au titre et à la description de vos pages dans les moteurs de recherche. Ce sont celles que les internautes liront et décideront de cliquer, ou pas.

referencement meta plombier

Pour chacune de vos pages, entrez complétez les meta title et description avec un mot clé unique (comprenez unique par rapport à l’ensemble du site puisqu’un mot clé peut être composé de plusieurs mots). C’est la règle d’or : 1 page = 1 mot(s) clé(s).

Ce mot clé doit se retrouver dans chacune de ces deux balises, idéalement en début. Prenez également garde à respecter les longueurs qui ont récemment changées. A titre indicatif, veillez à ne pas dépasser 65 caractères pour le titre et 150 caractères pour la description (bien qu’il est fort probable que Google abandonne ce nouveau format et repasse à 250 caractère mais c’est celui en vigueur à date).

ATTENTION : la balise meta title est différente du titre de votre page. Il vous faut donc l’optimiser séparément. Par ailleurs, vous entendrez peut-être qu’il faut remplir la balise meta keywords (meta mots clés) ; c’est absolument inutile !

3. Optimisez vos sous-titres

Une page web se décompose en différents éléments qui constituent son code source. Ces éléments permettent de structurer la page et communiquent aux moteurs de recherche le niveau d’importance des informations. Ainsi, vos sous-titres correspondent aux balises H.

balises htag seo plombier

Il vous faut donc structurer vos pages web par niveau d’information et attribuer des balises H à vos différents titres et sous-titres.

  • H1 : c’est la balise à utiliser pour le titre de votre page. Elle est unique.
  • H2 : cette balise sera utilisée pour les principaux sous-titres, pensez à placer votre mot clé dans au moins l’une de ces H2.
  • H3 : correspond aux sous-sous-titres, donc à des informations moins importantes.
  • H4 : cette balise continue à être prise en compte par les moteurs de recherche mais celles suivantes (5, 6, 7…) ne sont presque pas perçues par les robots des moteurs comme celui de Google.

4. Optimisez vos images

Tout comme les autres éléments de votre page, les images doivent elles aussi être optimisées. Pour cela, commencez par leur attribuer un nom en rapport avec le mot clé de votre page.

Par exemple, si le mot clé de votre page est « plombier urgence toulon » et que votre page comporte 2 images, appelez-les :

  • plombier-urgence-toulon-1.jpg
  • plombier-urgence-toulon-2.jpg

Puis réduisez le poids de vos images. La vitesse de chargement de votre site est l’un des critères les plus importants de votre bon référencement. Il vous faut donc alléger au maximum chacun des éléments de votre page. Pour cela, vous pouvez soit équiper votre site d’un plug-in de compression ou utiliser un des nombreux outils que vous trouverez en ligne.

Une fois vos images optimisées, téléchargez-les sur le serveur de votre site web et optimisez leur balise ALT.

La balise ALT correspond à la description d’une image. En effet, les robots des moteurs de recherche ne peuvent pas « voir ». Il vous faut donc leur décrire vos images. Là encore, pensez à utiliser votre mot clé dans la description ALT de vos images.

Mais, attention à la sur-optimisation. Alors n’utilisez pas le même mot clé pour tous vos titres d’images et toutes vos balises ALT. Variez avec des synonymes ou des mots du même champs sémantique. Ou même, utilisez parfois des mots qui décrivent précisément l’image. Dans l’exemple de notre plombier, l’image d’une tuyauterie pourrait simplement s’appeler… « tuyauterie ».

5. Optimisez la structure de vos URLs

Ce que l’on appelle une URL (pour Uniform Resource Locator) c’est tout simplement l’adresse de votre page web. Assurez-vous dans un premier temps que votre site est bien paramétré pour délivrer des URLs canoniques. C’est à dire que vos URLs auront le format : http://www.example.com/categorie/page-web/

Optimisez l’URL de votre page avec votre mot clé et veillez à ne jamais utiliser d’accentuation ni d’espaces. Utilisez plutôt des tirets : –

Dans le cas du mot clé « plombier urgence toulon », vous obtiendrez l’URL : http://www.example.com/categorie/plombier-urgence-toulon/

6. Soignez votre contenu

S’il y a bien quelque chose que Google et les autres moteurs de recherche détestent par dessus tout, c’est le contenu dupliqué ! Assurez-vous que votre contenu est original et unique. Pour cela, vous pouvez utiliser différents outils comme :

  • Copyscape
  • Siteliner

Puis assurez-vous également que votre mot clé se trouve dans le corps de votre texte sans être d’une densité trop élevée. En effet, Google a récemment ajouté une règle à son algorithme pour pénaliser les sites de « bourrage de mots clés ».

Enfin, si vous souhaitez que votre page apparaisse dans les résultats de recherche des moteurs comme Google, elle doit comporter à minima 300 mots. 500 mots lui permettra de mieux se positionner et l’idéal serait de dépasser les 900 mots.

Par ailleurs, faites des phrases courtes et découpées en paragraphes. Ca n’a aucun impact SEO mais ça facilitera la lecture des internautes. En effet, on ne lit pas sur un écran comme on lit un livre ou un magazine, c’est pourquoi la rédaction web est différente de celle employée pour la presse papier.

7. Ne négligez pas votre maillage interne

Sur Internet, les liens hypertextes lient les pages entre elles comme les fils d’une toile d’araignée finissent par former un ensemble cohérent. Ainsi, plus de liens pointent vers une page, plus Google considérera que cette page a de l’importance. C’est le principe du Netlinking qui, dans le cadre de l’optimisation SEO off-page, consiste à créer des backlinks pour augmenter la popularité d’un site.

Hors, il en va de même pour le maillage interne de votre site web. Ainsi, si votre site comporte 5 liens vers la page A et 3 liens vers la page B, Google considérera que la page A a plus d’importance et ainsi il la positionnera mieux.

Choisissez donc vos pages les plus importantes et créez des liens depuis les autres pages. Optimisez ces liens en leur attribuant un texte d’ancre (anchor text en anglais) qui soit en rapport direct ou indirect avec le mot clé principal de la page concernée.

8. Assurez-vous de la compatibilité de votre site avec les supports mobiles

SoLoMo… Social, Local, Mobile… si on n’entend plus cet acronyme à tout bout de champs comme ça a pu être le cas quelques années auparavant, il n’en reste pas moins vrai. Votre optimisation passe par de nombreux critères, dont le mobile !

Avec la banalisation des smartphones et tablettes, de plus en plus de recherches sont réalisées sur ces supports plutôt que sur ordinateur. Ainsi, les moteurs de recherche vont privilégier les pages web qui sont optimisées pour les supports mobiles dans leurs résultats de recherche.

Si vous n’avez pas le budget de vous payer une version mobile de votre site web, dirigez-vous vers l’AMP (Accelerated Mobile Pages). Cette technologie développée par Google permet de transformer à la volée des pages web pour qu’elles puissent être lues sur les différents supports mobiles.

9. Passez en httpS

Depuis l’été 2018, Google privilégie les résultats sécurisés. Ainsi, les sites en httpS ont désormais un net avantage sur les sites en http. Alors ne tardez pas à implémenter un certificat SSL sur le votre, certains sont même gratuits.

10. Faites la promotion de vos contenus

Si une bonne optimisation on-page de votre site vous garantira d’apparaître dans les résultats des recherches effectuées par votre cible, il vous sera néanmoins difficile d’atteindre les premières places sans une véritable optimisation off-page.

Ce travail comprend plusieurs étapes dont la création de backlinks. Par ce terme, on désigne un lien d’un site tiers vers le votre. En d’autres termes, un lien externe. Ce lien devra être optimisé, c’est à dire que son texte d’ancre devra comporter le mot clé de votre page.

C’est un travail difficile et laborieux mais dont les bénéfices sont sans pareille. Alors remontez-vous les manches et contactez les sites sur une thématique identique à la votre, et de même langue. Faites leur connaitre votre site et proposez-leur de créer un lien. Nous ferons prochainement un article spécifique sur les différentes technique du Netlinking.