Google Search Generative Experience : arrivée de l’IA

Meri DigitalBlogGoogle Search Generative Experience : arrivée de l’IA

Décrocher la première place sur les moteurs de recherche est l’objectif ultime de tout site Internet. Mais avec les évolutions technologiques, les techniques de référencement naturel pourraient se voir complètement bouleversées. En ligne de mire : l’arrivée de la Search Generative Experience (SGE) de Google, alimentée par l’intelligence artificielle. De quoi s’agit-il et quel impact cela pourrait-il avoir sur le SEO ? Retour sur cette nouvelle expérience qui pourrait changer la donne.

Google SGE

Qu’est-ce que la Search Generative Experience de Google ? 

L’IA est au cœur de toutes les discussions et Alphabet, la maison mère de Google, n’a pas attendu son émergence pour l’intégrer à ses projets. Annoncée lors de la Google I/O du 10 mai 2023, la SGE (ou Search Generative Experience) promet de rendre plus pertinents les résultats de recherche, tout en offrant une expérience utilisateur différente de ce que nous connaissons.

L’IA générative au cœur du processus

La SGE a une logique différente de ce qui existe aujourd’hui : plutôt que de rediriger le trafic vers des sites web (avec les fameux liens bleus), elle fournit directement une réponse à la requête de l’utilisateur. Cette réponse, accompagnée d’un carrousel de liens, s’affiche en haut de la SERP (Search Engine Result Page ou « page de résultats de recherche » en français). Grâce à des boutons judicieusement placés, l’interaction est ainsi optimisée. Un carrousel de liens finalise le tout avec un accès à des sources identifiées comme fiables pour compléter la réponse.

SGE : la nouvelle SERP intelligente de Google

Depuis longtemps, Google ne veut plus être uniquement un intermédiaire, qui redirige les internautes vers une source. Il souhaite transformer son moteur de recherche en moteur de réponse. La SGE s’inscrit dans cette démarche alors l’idée est de répondre à la question posée.

C’est ensuite au visiteur d’interagir avec l’interface si la réponse apportée ne lui semble pas suffisante. Il peut cliquer sur les liens fournis ou poser des questions supplémentaires, grâce à un mode « conversationnel ». L’objectif reste toujours le même : donner la meilleure réponse en rapport aux intentions de recherche des internautes avec le plus de précisions possibles.

Nouvelles fonctionnalités de la SGE

Si la SGE n’en est qu’à ses balbutiements, elle dessine déjà une nouvelle façon d’utiliser le moteur de recherche Google. Voici les principaux changements à attendre.

Des réponses enrichies

La SGE introduit un snapshot (un instantané) contenant la réponse de l’IA et un mode conversationnel dans Google Search, offrant une expérience de recherche interactive basée sur les échanges précédents de l’utilisateur. L’objectif est de fournir des réponses précises, concises et fiables. Elle a recours à des modèles de langage LLM (Large Language Model), qui s’appuient sur de gigantesques bases de données, développées par le département IA de Google pour améliorer les résultats de recherche.

Un mode conversationnel

Pour des informations plus précises et pertinentes, il n’est pas nécessaire de créer de nouvelles requêtes. Les utilisateurs peuvent poser des questions directement dans la SGE, ce qui rend la recherche plus efficace et rapide. La fonction Ask a Follow Up transforme la recherche en ligne en un chat amélioré. Elle peut s’apparenter à celle développée par OpenAI avec ChatGPT. Elle facilite l’interaction en fournissant des réponses supplémentaires aux questions de suivi.

Un nouveau parcours d’achat

La Search Generative Experience offre de nouvelles opportunités SEO pour l’e-commerce. Elle affiche des réponses détaillées sur les produits, incitant les sites e-commerce à optimiser leurs contenus (avis, évaluations des produits, quantité, prix, matière, livraison…).

Quels sont les impacts de la SGE sur le SEO ?

Si le mode de réponse de Google via la SGE devient celui par défaut de Google Search, cela aura des répercussions majeures sur le SEO, dont nous pouvons tenter de dessiner des tendances :

  • D’abord dans le volume de recherche pour certains mots-clés et le nombre de clics qui en découlent. Avec cette nouvelle interface, les utilisateurs vont passer plus de temps à interagir avec les résultats générés par l’IA. Ce qui pourrait entraîner une baisse du nombre de clics.
  • La SGE aura un impact sur la visibilité des sites Internet. En fournissant des réponses plus précises, elle pourrait réduire le nombre de visites et intensifier la concurrence pour un meilleur classement.
  • Google Ads risque aussi d’évoluer. La SGE s’affiche comme étant une réponse directe à ChatGPT. Étant pris de vitesse, Google n’a pas encore défini de stratégie claire et définitive sur le positionnement des liens sponsorisés (et le pack local dont Google My Business) ni sur comment ils vont être intégrés à cette nouvelle expérience de recherche. Pourtant, c’est une source de revenus conséquente pour Google. Il est fort probable que les annonces publicitaires seront placées à proximité immédiate ou intégrées directement au bloc dédié à l’intelligence artificielle. 
  • Enfin, la SGE intensifie le poids de la recherche sémantique vis-à-vis des mots-clés. Au centre des préoccupations : l’intention de l’internaute et la relation entre les différents termes de recherche, ce qui permet d’utiliser un langage plus naturel au lieu de simples mots-clés. La façon d’écrire devra évoluer pour s’adapter à ce nouveau paradigme.

3 conseils pratiques pour s’adapter à la Search Generative Experience

Nous l’avons compris, l’avènement de l’IA va bousculer les résultats de recherche traditionnels tels que nous les connaissons. Cela va imposer à tous les propriétaires de site de modifier leur façon de travailler pour conserver ou renforcer leur positionnement. Voici 3 axes pratiques sur lesquels il est possible d’intervenir pour préparer ce changement.

Proposer un contenu riche et qualitatif 

Les propriétaires de site Internet devront étudier tous les angles de vue pour répondre à une requête afin d’être certains de pouvoir proposer du contenu pertinent et qui est attendu par les internautes, c’est-à-dire :

  • Écrire des contenus de qualité qui fournissent des informations aussi complètes que possible. Dans ce cas, le recours à un rédacteur web vous facilitera la tâche.
  • Aborder des sujets sous un angle unique pour augmenter les chances d’apparaître dans les recherches complexes.
  • Écrire pour les lecteurs afin de favoriser leur engagement et envoyer un signal positif à Google. 

Utiliser l’ensemble des outils Google

La seconde recommandation est d’optimiser l’utilisation des outils Google comme le Pack Local ou Google Shopping. La SGE se servira de ces sources pour fournir une réponse. Avoir en main ces outils, c’est maximiser les chances de pouvoir bien se positionner dans les réponses apportées.

Optimiser ses mots-clés de longue traîne

Finalement, le mode conversationnel va transformer l’interaction avec Google, encourageant l’adoption d’un langage plus naturel. Comme les questions posées par les internautes seront plus précises, il sera important de travailler les requêtes de longue traîne avec un langage plus naturel. Cela s’inscrit dans une stratégie plus globale de sélection des mots-clés pour le référencement.

Actuellement, la Search Generative Experience n’en est qu’à ses balbutiements. La version finale de la SERP du nouveau moteur de recherche pourrait encore avoir des comportements différents de ceux qu’on imagine aujourd’hui. Ces annonces ne sont que les prémices des changements à venir.

Retour en haut